Une machine à sous mettant en scène la déesse Shiva offense

Le groupe Gausselman vient d’avoir une très mauvaise critique à propos de sa nouvelle machine à sous. En effet, la machine montre une figure de la déesse Shiva. La communauté hindouiste se sent offenser et juge la sortie de la machine à sous comme une insulte. Il est à noter en outre que la déesse Shiva est l’une des plus importantes dans la religion Hindou.

A propos de la machine

La nouvelle machine à sous du Groupe Gausselman, éditée par le fournisseur Merkur Gaming a trouvé une idée originale pour cette nouvelle sortie. Elle contient une image de la déesse Shiva qui est revêtue pour l’occasion de bleu. Pour rappel, cette divinité de l’hindouisme possède 4 bras et pour l’occasion, l’éditeur de la machine lui a doté d’un tambour. Si le fournisseur a espéré faire effet auprès de ses clients, la machine a produit autre chose, c’est-à-dire le mécontentement de la communauté hindouiste. Elle l’a fait savoir par le biais de Rajan Zed, le président de l’Universal Society of Hindouism.

Gausselman est tout d’abord un groupe qui a pour principale occupation l’édition de machines à sous. Il a aussi fait parler de lui, grâce à sa soirée jackpot qui s’est déroulée en avril 2014. Les joueurs chanceux de cette fameuse soirée ont pu bénéficier des jackpots avec des gains continus. Près de 10 millions d’euros de gains ont été distribués durant ce grand évènement que beaucoup ne sauraient oublier.

Une déesse et non une figure de jeux en ligne

La communauté est tout à fait contre cette nouvelle machine à sous. Rajan Zed rappelle que Shiva fait partie des 3 divinités ayant une place très importante dans la religion hindoue après Vishnu et Brahma. Il a ajouté également que la déesse Shiva est un personnage qui est destiné à être vénéré et adoré dans les temples ainsi que dans les sanctuaires et non pour servir à la promotion d’une machine à sous pour gagner de l’argent.

Pour pouvoir obtenir gain de cause, Rajan Zed a demandé, voire exigé, que la société Gausselman retire cette machine du marché des jeux en ligne. En sus, il a également demandé à ce que le groupe s’excuse publiquement pour cette offense. Il a ajouté dans ses propos que les personnages ou autres symboles destinés à la religion ne devraient pas être utilisés de cette manière. Toutefois, malgré un tel appel, il y a peu de probabilité que cette demande aboutisse.

On attend donc la suite de l’affaire notamment si les joueurs privés de leur nouvelle machine ou si Gausselman décide de ne pas donner suite à cet appel émis par la communauté hindoue.